Conversations familiales, Littératie financière

Préparez vos enfants à la responsabilité financière

Sep 20, 2022

Préparez vos enfants à la responsabilité financière

Le mois de l’éducation financière, au mois de novembre au Canada, approche à grands pas. Nous avons raison d’être fiers : Les jeunes Canadiens se classent parmi les meilleurs au monde en matière de connaissances financières. Tous les trois ans, le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) mène un sondage auprès d’élèves de 15 ans dans 20 pays. Selon les résultats les plus récents, le Canada se classe ex aequo au deuxième rang.

 

L’une des principales conclusions de ce sondage est que les élèves qui ont parlé de finances avec leurs parents ont obtenu de meilleurs résultats. Donc, oui, les parents peuvent faire une différence. Vous pouvez contribuer à donner à vos enfants les renseignements et les compétences de base qui leur permettront un jour de prendre des décisions éclairées pour gérer leur argent avec succès. Voici quelques principes et pratiques financiers importants qu’un enfant trouvera utiles lorsqu’il quittera la maison et commencera à travailler.

 

Connaître les concepts fondamentaux de l’investissement

 

Votre adolescent n’a pas besoin de devenir un expert en placements, mais il est utile de connaître quelques notions de base. Après tout, ils peuvent ouvrir leur propre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) à 18 ans. Il est utile de comprendre le pouvoir de la croissance composée, et il peut en apprendre beaucoup en utilisant simplement une calculatrice en ligne. Par exemple, avec un taux de rendement annuel de 5 %, un dépôt unique de 500 $ dans leur CELI à l’âge de 18 ans atteindrait environ 5 000 $ à 65 ans. Cette connaissance peut les encourager à commencer à épargner tôt.

 

Il est également important de comprendre les différents rôles que jouent les actions et les obligations dans un portefeuille, et comment la répartition des actifs dépend de leur tolérance au risque et du moment où ils prévoient avoir besoin de l’argent. La répartition des actifs pourrait être très différente si l’objectif était un fonds d’urgence, un versement initial sur leur première maison ou une épargne-retraite.

 

Comprendre la budgétisation

 

Le véritable test de la budgétisation aura lieu lorsque l’enfant ira à l’université ou au collège ou commencera à travailler. Mais une leçon importante doit être apprise sous votre propre toit. Expliquez à votre enfant comment se répartit un chèque de paie. Dites-leur tout ce que couvre un chèque de paie, de l’hypothèque, la facture d’eau et l’épargne-études à l’assurance automobile, aux investissements et aux dons de charité. Expliquez que les désirs sont différents des besoins – que vous contribuez à votre CELI pour épargner pour des vacances après avoir fait l’épicerie. Votre enfant comprendra que la gestion des finances exige discipline, organisation et responsabilité.

 

Ne dépensez pas plus que ce que vous avez

 

Veillez à ce que votre enfant comprenne les dangers de l’endettement. D’abord, payer des intérêts sur une carte de crédit ou un prêt bancaire revient à payer plus que le prix d’achat de tout ce que vous avez acheté. De plus, une dette qui n’est pas gérée judicieusement peut rapidement devenir incontrôlable. Les intérêts s’accumulent, exigeant une part de plus en plus importante du revenu de l’emprunteur. Si vous réussissez à inculquer à votre enfant l’importance de vivre selon ses moyens, vous aurez déjà fait du bon travail.

 

Épargnez pour vos objectifs

 

Votre enfant devrait connaître le concept de « se payer en premier », c’est-à-dire qu’il devrait, à terme, consacrer une partie de chaque chèque de paie à l’épargne. C’est le meilleur moyen d’atteindre ses objectifs financiers. Se payer en premier demande de la discipline, surtout quand on est jeune et qu’on a envie de faire des folies. Mais même un petit montant investi régulièrement suffit à créer une habitude qui durera toute la vie professionnelle.