Perspectives sur les finances personnelles

La réaction de lutte ou de fuite en finance

Nous vivons une époque sans précédent. Et la plupart d’entre nous sont inquiets pour leur santé ET leurs finances. Toutefois, il peut être utile de comprendre que, qu’il s’agisse d’un événement d’inconvénience mineure ou aussi complexe qu’une pandémie mondiale, la façon dont nous réagissons est la même. Comprendre cela peut s’avérer essentiel pour éviter les décisions irrationnelles qui peuvent être prises dans de tels moments, et qui aggravent souvent la situation.

La psychologie de la peur

La psychologie nous apprend que nous essayons d’évaluer et de comprendre trois choses lors de situations de stress : la nouveauté, la proximité et l’urgence. Par exemple :

Concept

What it means

In context with coronavirus

Proximity

How close is this to me and my life

Even if we are lucky enough to not have a friend or family member with the virus, politicians and celebrities we often see in our living rooms now have it—that makes it seem close.

Novelty

Is this new thing an opportunity, a threat, or irrelevant?

This is a very new virus, and the little information about it seems to change each day making it seem very threatening.

Urgency

How quickly do I need to respond?

The speed with which the virus seems to be spreading makes it seem quite urgent that we take action.

Les comptes sur marge peuvent être un outil efficace pour augmenter le pouvoir d’achat de votre portefeuille d’investissement. En termes simples, les comptes sur marge vous permettent d’emprunter des fonds à un courtier pour acheter des titres, en plus d’utiliser votre propre argent. Le type le plus courant de véhicule d’investissement acheté avec des comptes sur marge sont les actions; cependant, les contrats à terme et les options peuvent également vous être proposés, selon le courtier. Les titres achetés avec le prêt sont détenus en garantie par le courtier, l’emprunteur accumulant des intérêts jusqu’à ce que le prêt soit remboursé, ainsi que tous les frais et commissions applicables.

 

Par exemple, supposons que vous avez environ 5 000 $ sur votre compte sur marge, mais que vous voulez acheter 100 actions de la société ABC, qui se négocie actuellement à 100 $ l’action. Vous avez besoin d’un total de 10 000 $ pour faire cet achat (avant de tenir compte des commissions), et vous empruntez donc les 5 000 $ supplémentaires à votre courtier pour le faire. Vous possédez maintenant les 100 actions que vous vouliez, mais les 50 que vous avez achetées avec le prêt de votre courtier sont détenues en garantie. De plus, vous commencerez à accumuler des intérêts sur les 5 000 $ que vous avez empruntés, jusqu’à ce que le prêt soit remboursé.

 

L’utilisation d’un compte sur marge de cette manière vous permet d’augmenter la somme d’argent que vous investissez, ce qui accroît votre profit potentiel. En même temps, l’achat de titres avec des actifs empruntés amplifie les pertes potentielles; si les titres perdent de la valeur, non seulement vous pourriez perdre de l’argent sur votre investissement, mais vous devriez encore au courtier le prêt initial et les intérêts.

 

Avec autant de variables et de résultats divers, il est essentiel de comprendre les risques et les avantages potentiels d’un compte sur marge pour déterminer si cette solution vous convient.

Pourquoi utiliser un compte sur marge?

Si l’utilisation d’un compte sur marge comme source de capital d’investissement peut augmenter considérablement les gains potentiels de votre investissement, d’autres caractéristiques rendent cette solution attrayante, en particulier pour les investisseurs plus avertis. Tout d’abord, en vertu de la législation fiscale canadienne, les intérêts facturés sur de l’argent emprunté dans le but de gagner un revenu sont déductibles d’impôt. Cela pourrait être particulièrement intéressant pour les personnes se situant dans une tranche d’imposition supérieure. De plus, le pouvoir d’investissement plus grand dont on dispose pour acheter une plus grande variété de titres en fait un outil de diversification efficace pour tout portefeuille, et peut contribuer à réduire la volatilité.

Les risques d'emprunter en vue d'investir

Tout comme les bénéfices que vous pouvez récolter en investissant avec de l’argent emprunté sont plus élevés, les pertes peuvent également être ressenties plus intensément. L’augmentation du pouvoir d’achat s’accompagne d’une augmentation des coûts; bien que vous disposiez de plus de capital à investir, vous devez maintenant rembourser votre emprunt, avec les intérêts, même si la valeur de votre investissement diminue.

 

Un autre scénario de risque à garder à l’esprit est l’appel de marge. Si la valeur du prêt sur le compte tombe en dessous d’un certain montant (connu sous le nom de marge de maintien), cela peut entraîner un appel de marge par le courtier. Dans ce cas, le courtier peut demander à l’investisseur de déposer davantage d’argent sur le compte ou de vendre des titres pour couvrir la différence. Différents courtiers peuvent avoir des exigences différentes en matière de marge de maintien, et les courtiers ont le pouvoir de vendre les avoirs des investisseurs à leur propre discrétion, ce qui ajoute à l’incertitude de l’utilisation d’un compte sur marge.

En fin de compte, le compte sur marge est-il fait pour vous?

Vous seul pouvez répondre à cette question, en fonction de vos connaissances personnelles et de votre degré de confort. Les comptes sur marge peuvent être une solution idéale pour les investisseurs plus avertis qui cherchent à profiter des occasions opportunes sur le marché, et pour ceux qui peuvent supporter plus de risque et de volatilité dans leur portefeuille. Ils peuvent également convenir à ceux qui peuvent s’adapter rapidement à des situations d’investissement changeantes, notamment en cas de rendement négatif ou d’appel de marge. S’ils sont utilisés correctement, les avantages et les gains peuvent s’accumuler et donner des résultats que l’investisseur n’aurait peut-être pas pu obtenir seul.

 

La façon dont vous choisissez d’investir pour votre avenir dépend de vos fonds disponibles, de vos priorités et de votre niveau de confort. Examinez toutes vos options avant de décider ce qui vous convient le mieux.

Éviter la réponse instinctive

Il est important de comprendre que lorsque les menaces semblent proches, nouvelles et urgentes, nous retournons souvent à un « cerveau reptilien », qui agit par instinct et nous conduit à une réaction de « lutte ou de fuite » où les options sont de s’enfuir ou d’affronter le danger. Cette même psychologie se retrouve dans nos portefeuilles et dans les décisions que nous prenons en tant qu’investisseurs. Mais comprendre où va notre esprit peut nous aider à prendre des décisions plus rationnelles. Envisagez comment la situation actuelle pourrait se dérouler :

Concept

Avec la volatilité du portefeuille

La réaction de lutte ou de fuite

Considérez plutôt

Proximité

Les principaux indices et portefeuilles sont en baisse, ce qui touche presque tous les investisseurs

(la fuite)

Liquidation des positions et passage à des liquidités

Les secteurs en déclin présentent également des opportunités. Non seulement pour acheter à bas prix, mais aussi dans les secteurs qui connaissent des poussées de demande à mesure que l’économie et le monde changent d’orientation.

Nouveauté

Les réactions du marché peuvent sembler différentes ou nouvelles pour nous

(la fuite)

Liquidation des positions et passage à des liquidités

Les marchés ont déjà connu des crises, notamment la grande crise financière de 2008, le Lundi noir de 1987 et bien d’autres encore. Toutefois, l’histoire a montré que les marchés en sont chaque fois sortis renforcés.

Urgence

Nous pensons que nous devons agir maintenant

(la fuite)

Liquidation des positions et passage à des liquidités

Vous ne pouvez pas profiter du marché si vous n’y participez pas maintenant et à long terme. De plus, votre portefeuille peut avoir un meilleur rendement si vous conservez vos actions et/ou si vous en achetez de nouvelles aux prix plus bas d’aujourd’hui.

Ce que vous pouvez faire maintenant

On ne peut sous-estimer à quel point le coronavirus semble effrayant. J’espère qu’avec une meilleure compréhension de la psychologie de la peur, vous pourrez prendre de meilleures décisions dans cette situation et dans d’autres situations stressantes. N’oubliez pas de :

  1. Chercher les occasions et les bons côtés de la médaille (une base de coûts moins élevée et plus de temps pour la famille)
  2. Mettre les choses en perspective (nous avons déjà connu une volatilité extrême des marchés)
  3. Prendre votre temps et vous concentrer sur la situation dans son ensemble (l’investissement est un marathon, pas un sprint)

À propos de l’auteur

Joseph F. Coughlin est le directeur du AgeLab du Massachusetts Institute of Technology. Ses recherches donnent un aperçu de la façon dont l’évolution démographique, la technologie, les tendances sociales et le comportement des consommateurs convergeront pour stimuler les innovations futures dans les sociétés et les gouvernements. Il est enseignant, auteur à succès, collaborateur fréquent de nombreuses publications de premier plan, conférencier recherché et invité d’honneur, et consultant auprès de nombreuses sociétés de premier plan et de nombreux gouvernements dans le monde entier.