Investir

Investir pendant un déclin du marché

Faire fructifier votre patrimoine au fil du temps vous aide à atteindre vos objectifs, en particulier lorsqu’il s’agit de parvenir à l’indépendance financière. C’est l’étape de la vie où vous pouvez générer suffisamment de flux de trésorerie à partir du patrimoine que vous avez accumulé pour soutenir votre style de vie sans avoir à travailler. Si vous êtes comme la plupart d’entre nous, vous espérez atteindre l’indépendance financière à l’âge de la retraite, ou idéalement plus tôt. Investir, surtout en période de ralentissement économique, est une stratégie éprouvée pour accroître le patrimoine à long terme.

Si l’investissement est si formidable, pourquoi les gens ne sont-ils pas plus nombreux à atteindre l’indépendance financière? Pourquoi est-ce que j’entends parler de gens qui perdent de l’argent?

Malheureusement, de nombreux investisseurs à long terme ont du mal à surmonter leurs biais inconscients et prennent des décisions en fonction de ce qui se passe à court terme. Trop souvent, les décisions fondées sur une réflexion à court terme font obstacle à la réussite à long terme.

Lorsque les marchés d’investissement sont en baisse, pourquoi devrais-je investir? Et pourquoi ne pas changer ma stratégie d’investissement?

Il n’est pas facile de voir la valeur de ses investissements baisser. C’est une réaction naturelle d’essayer de prendre le contrôle de la situation et d’agir. C’est à ce moment-là que les plus grosses erreurs d’investissement sont commises; les investisseurs changent de stratégie ou cessent complètement d’investir. En période de ralentissement économique, il est particulièrement important de se rappeler pourquoi vous avez commencé à investir. Restez concentré sur vos objectifs à long terme et évitez les ventes sous l’emprise de la panique qui peuvent rendre difficile, voire impossible, la réalisation de vos objectifs. 

Il est important de se rappeler que les marchés d’investissement ont tendance à progresser au fil du temps, mais pas de manière linéaire. Ils connaissent des hauts et des bas au gré des événements économiques et géopolitiques. Les marchés d’investissement devraient, à un moment ou à un autre, être confrontés à des difficultés à court terme et perdre de la valeur; le mot clé ici est « court terme ». Si vous vendez vos investissements parce que la baisse des marchés vous met mal à l’aise, vous risquez de ne pas en profiter lors du rebond. Les marchés connaissent toujours des hauts et des bas, comme les montagnes russes. C’est ce qu’on appelle la « volatilité », et c’est une partie normale du cycle du marché. De plus, les meilleurs jours sur le marché succèdent souvent aux pires, et vous risquez de rester sur la touche lorsque les meilleurs jours arriveront si vous vendez vos investissements pendant la baisse.

Des études suggèrent que la douleur d’une perte financière fait presque deux fois plus mal que le plaisir d’un gain! Il n’est pas étonnant que la peur prenne le dessus lorsque les gens perdent de l’argent, mais si vous laissez l’émotion guider votre prise de décision, vous risquez de liquider vos investissements au moment où ils sont au plus bas. Le bon sens en matière d’investissement, qui consiste à « acheter à bas prix et vendre à prix élevé », est facile à comprendre, mais difficile à appliquer lorsque vos émotions vous disent de faire exactement le contraire en période d’incertitude.

Des erreurs de ce genre peuvent réduire le rendement à long terme. Cela s’explique par le fait que les marchés rebondissent souvent de façon brutale immédiatement après une période de baisse, une grande partie de la reprise du marché se produisant dans les premiers mois d’une reprise. Selon J.P. Morgan, les 10 meilleurs jours sur le marché (indice S&P 500) au cours des 20 dernières années se sont produits peu de temps après qu’un événement négatif majeur (par exemple, une crise financière mondiale ou la pandémie de COVID-19) ait entraîné une baisse importante des marchés.

À moins que vous n’ayez une boule de cristal qui vous dise quand les marchés toucheront le fond et repartiront à la hausse, il est généralement préférable d’ignorer les baisses à court terme et de conserver vos investissements. Le graphique ci-dessous met en évidence la baisse substantielle des rendements si un investisseur ne manque qu’un petit nombre des meilleurs jours du marché sur une longue période.

Ce graphique montre les conséquences néfastes pour le patrimoine de l’abandon de votre stratégie d’investissement à long terme en vendant en période de volatilité et en restant sur la touche avec des liquidités. Par exemple, au cours des trois dernières décennies, si vous avez simplement manqué les 10 meilleurs jours de l’indice composé S&P/TSX (sur plus de 7 500 jours de bourse), votre rendement serait inférieur de moitié à celui que vous auriez obtenu en conservant votre investissement pendant toute la période.

Source : Morningstar Research Inc. Indice de rendement total composé S&P/TSX du 1er janvier 1990 au 31 décembre 2021 en utilisant les rendements quotidiens.

Tout est question de perspective

Les cycles du marché existent depuis aussi longtemps que l’investissement lui-même, et même si la volatilité du marché et l’alternance de périodes de forte et de faible performance font partie intégrante de l’investissement, il y aura toujours des personnes qui vendront aveuglément pendant une baisse du marché. Cependant, le visuel suivant illustre comment la volatilité peut être extrême à court terme (les lignes bleu clair encerclées), mais lorsque vous considérez ces brèves périodes de volatilité dans un contexte plus large (la ligne bleu foncé), elles sont pratiquement insignifiantes.

Si vous aviez pu investir 100 000 $ dans l’indice composé S&P/TSX en janvier 1977 – et que vous aviez conservé cet investissement – votre placement aurait atteint 7 930 426 $ en un peu plus de quatre décennies. Cette croissance spectaculaire n’a pas été réalisée sans périodes de forte volatilité. Pour obtenir des rendements intéressants, il faut généralement accepter un certain degré de risque.

Source : Morningstar Research Inc. Le graphique montre les rendements mensuels, tandis que les chiffres du repli dans les zones de texte utilisent les rendements quotidiens. Au 31 décembre 2021.

Comment investir lorsque le marché est en baisse

Nous avons donc parlé du risque de vendre en réaction à des baisses de marché à court terme, mais que pouvez-vous faire pour éviter ce risque? Voici trois stratégies qui ont fait leurs preuves et qui vous aideront à traverser avec succès un ralentissement du marché :

1. Conservez vos investissements. N’encaissez pas. 

Tant que vous conservez votre investissement, vous n’avez techniquement rien perdu, car votre investissement peut toujours remonter. Jusqu’à présent, votre perte n’a pas été réalisée; elle existe seulement « sur le papier ». Mais une fois que vous paniquez et liquidez vos investissements, c’est fini. Vous venez de verrouiller votre perte et d’affaiblir votre situation financière. Si les marchés se redressent, ce qui est le modèle historique, vous ne serez pas gagnant.

À titre d’étude de cas, considérez ce qui s’est passé en 2008. L’indice S&P 500 a chuté de plus de 38 %, soit la pire perte annuelle en pourcentage jamais enregistrée. Pour de nombreux investisseurs, ce fut un moment de panique. Pourtant, les investisseurs qui avaient acheté des parts de marché avant la crise financière de 2008 et qui avaient tenu bon pendant la forte baisse auraient enregistré de solides rendements dix ans plus tard. Selon les données de Morningstar, si un investisseur avait investi 100 000 $ dans le S&P 500 le 1er juin 2008, il aurait perdu 51 000 $ le 9 mars 2009 (date du creux du marché). Toutefois, à la fin de 2019, son investissement aurait valu 295 000 $.

2. Continuez à contribuer à vos investissements

Les ralentissements offrent une opportunité aux investisseurs à long terme qui cherchent à en profiter et à acheter pendant que le marché est à son plus bas niveau, ouvrant ainsi la voie à des gains impressionnants. C’est pourquoi les investisseurs avisés apprécient la volatilité : elle leur offre la possibilité d’acheter des investissements de qualité qui ont été « vendus à l’excès » par le marché.

La décision d’investir doit être fondée sur vos objectifs et votre situation financière personnelle. Elle ne doit pas se baser sur des idées d’investissement « pour devenir riche rapidement » ou sur des astuces à la mode sur Twitter. Un moyen facile de respecter votre plan est d’effectuer des investissements réguliers par le biais d’un plan de contribution préautorisé. Vous pouvez verser un montant fixe (p. ex., 200 $) à intervalles réguliers (p. ex., mensuellement), ce qui rend l’investissement plus pratique et plus discipliné.

3. N’essayez pas d’anticiper le marché

Anticiper le marché signifie que vous attendez le moment idéal pour acheter, et pas seulement un bon moment. C’est presque impossible à prévoir, même pour les gestionnaires d’investissement experts qui passent leur carrière à essayer de comprendre les marchés. C’est beaucoup plus difficile pour les investisseurs ordinaires qui n’ont ni le temps ni les connaissances nécessaires pour suivre constamment les marchés.

Lorsqu’il s’agit de votre argent et de vos investissements, ne laissez pas la recherche du moment parfait devenir l’ennemi du bon moment. Chaque investisseur subira des pertes. C’est la façon dont vous réagissez à ces pertes qui détermine en grande partie votre réussite en tant qu’investisseur.

Investir pour une réussite à long terme

Mettez toutes les chances de votre côté en ayant une stratégie d’investissement et en vous y tenant. En investissant dans un portefeuille bien diversifié, composé d’un mélange sain d’actions et d’obligations de différents secteurs et régions, il vous sera plus facile de résister à la tentation de suivre le marché. Une diversification efficace permet de lisser les rendements sur le long terme, ce qui peut conduire à une meilleure expérience d’investissement. La plupart des fonds communs de placement et des fonds négociés en bourse détiennent un large éventail de placements. Ils vous permettent de constituer un portefeuille résilient et bien diversifié, capable de résister à l’impact des marchés baissiers.

La conclusion? Lorsque les marchés sont en baisse et que la peur grandit, restez calme, réfléchissez à vos objectifs financiers et conservez une perspective à long terme. C’est ainsi que vous résisterez à la tempête, que vous conserverez vos investissements en toute confiance lorsque les marchés sont très volatils et que vous vous positionnerez pour profiter des jours plus ensoleillés à venir.

 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ

Les rendements sont fournis uniquement à titre informatif et ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement. Les rendements de portefeuille ne sont pas garantis. La valeur de votre placement peut diminuer, augmenter et fluctuer fréquemment. Les rendements antérieurs ne sont pas garants des résultats futurs. Dans toute décision de placement, vous devez toujours tenir compte de vos objectifs, besoins, circonstances, restrictions, tolérance au risque, objectifs financiers ainsi que de la durée de votre placement.