Finances personnelles 101

Alerte rouge : qu’est-ce qu’un fonds d’urgence et en ai-je besoin?

Pourquoi vous avez besoin d’un fonds d’urgence? Quand tout va bien, il est tentant d’investir son argent ailleurs, que ce soit dans une soirée de divertissement, dans de nouvelles enceintes Bluetooth ou même dans des placements à long terme.

 

Le problème, c’est qu’à un moment ou à un autre, il se produira forcément quelque chose que vous n’avez pas prévu, par exemple une pandémie mondiale. Vous ne prévoyez pas un licenciement ou une baisse de revenus due à des restrictions commerciales liées à la COVID-19, pas plus que vous ne prévoyez l’inondation de votre sous-sol ou la rupture de la courroie de distribution de votre voiture. Et vous ne prévoyez certainement pas que ces choses arrivent toutes en même temps. Mais cela arrive parfois.

 

C’est pourquoi il est essentiel d’avoir un fonds d’urgence. 

 

Un fonds d’urgence est la base de la santé financière. Donc, si vous êtes en mesure d’épargner de l’argent, la constitution d’un fonds d’urgence devrait être votre priorité absolue. 

 

Une mise en garde : si vous avez des dettes à taux d’intérêt élevé, vous devriez peut-être envisager de les rembourser avant d’épargner pour les urgences.

 

Vous ne savez pas par où commencer ou combien vous devez épargner? Nous avons ce qu’il vous faut.

Dans cet article, nous expliquerons :

  • Ce qu’est un fonds d’urgence et si vous en avez besoin
  • Combien vous devriez économiser pour les cas d’urgence
  • Comment bâtir votre fonds d’urgence
  • Où conserver vos économies d’urgence

 Commençons par le début.

Qu’est-ce qu’un fonds d’urgence et pourquoi en avez-vous besoin?

Un fonds d’urgence est une réserve que vous mettez de côté en cas de dépenses imprévues ou de perte de revenus. Les urgences font partie de la vie. Vous pouvez donc vous attendre à ce qu’à un moment donné, cette épargne devienne votre bouée de sauvetage financière.

Avantages d’un fonds d’urgence

Constituer une épargne d’urgence demande de la discipline, mais les raisons de le faire sont nombreuses. Voici les avantages d’un fonds d’urgence :

1. Réduire le stress financier

Un fonds d’urgence vous donne la tranquillité d’esprit de savoir qu’en cas de crise, vous pouvez toujours couvrir les besoins essentiels de la vie. Qu’il s’agisse de payer le loyer ou d’acheter des bottes d’hiver pour votre enfant, le fait d’avoir un fonds d’urgence vous donnera la certitude que vous pourrez faire face à vos obligations, de sorte que vous ne passerez pas de nuits blanches à vous demander comment vous allez payer les factures.

2. Éviter les dettes coûteuses

Le recours à des dettes à taux d’intérêt élevé (comme les cartes de crédit ou certains prêts personnels) en cas de crise peut être dévastateur pour votre bien-être financier. À mesure que votre dette s’accumule, les intérêts débiteurs s’accumulent aussi. Ces intérêts peuvent faire boule de neige et vous pouvez vous retrouver à lutter pour vous libérer de cette dette longtemps après que l’urgence initiale soit passée. En économisant de l’argent dès le départ, vous pouvez éviter cette situation.

3. Éviter de puiser dans l’épargne-retraite

Votre REER est là pour vous aider à épargner en vue de la retraite, il ne s’agit pas d’un fonds d’urgence. Si vous y puisez à la hâte, vous serez frappé d’une retenue d’impôt à la source et vous pourriez même finir par payer des impôts supplémentaires sur le revenu. De plus, les retraits anticipés peuvent vous faire perdre des années de croissance potentielle de vos placements.

Combien dois-je épargner pour les urgences?

Comme pour toute planification financière, cela dépend. Comme point de départ, supposez que vous devriez épargner suffisamment pour couvrir en moyenne six mois de frais de subsistance. Mais plus vous avez d’obligations (animaux, enfants, hypothèque, coûts de voiture, paiements de prêts), plus vous devrez économiser. En revanche, si vous avez moins d’obligations, vous pouvez prendre le risque calculé d’épargner moins pour les cas d’urgence. 

 

Ci-dessous, nous vous aiderons à passer en revue les éléments spécifiques que vous devez prendre en compte pour trouver votre chiffre magique. Gardez à l’esprit que, comme vous ne pouvez pas prévoir le type d’urgences qui surviendront, ce chiffre sera toujours une estimation. 

Calculez votre fonds d’urgence

Pour calculer le montant dont vous aurez besoin pour votre épargne d’urgence, commencez par additionner vos dépenses mensuelles.

 

Il est bon de calculer vos dépenses sous la forme d’une fourchette, où l’extrémité supérieure reflète ce dont vous avez besoin pour maintenir un style de vie assez constant, et l’extrémité inférieure reflète le montant minimum dont vous avez besoin pour couvrir les besoins de base. Vous pouvez omettre de la fourchette inférieure toutes les dépenses dont vous seriez prêt à vous passer en cas de difficulté (comme les services de diffusion, les plats à emporter et les frais de divertissement). 

 

Par ordre de priorité, vos dépenses essentielles devraient être les suivantes :

Dépenses

Considérations

Logement (loyer ou paiements hypothécaires) 

Si vous perdez votre emploi et souhaitez demeurer dans votre maison, vous devez être prêt à couvrir la totalité de ces dépenses. N’oubliez pas d’inclure des éléments tels que l’impôt foncier.

Si vous pouvez raisonnablement déménager dans un endroit moins cher, vous pouvez intégrer ces économies dans votre fourchette minimale.

Épicerie

Vous devrez vous nourrir. Lorsque vous calculez votre fourchette, commencez par ce que vous dépensez actuellement, puis demandez-vous si vous seriez en mesure de réduire vos factures d’épicerie en cas d’urgence.

Factures de services publics

Supposez que vous devrez continuer à payer les services publics que vous payez actuellement, comme le chauffage et l’électricité.

Téléphone et Internet

Si vous avez la possibilité de réduire ces dépenses, vous pouvez en tenir compte dans vos calculs.

Transport (dépenses de voiture ou de transport en commun)

Si vous avez une voiture, la garderiez-vous en cas d’urgence? Demandez-vous si vous seriez en mesure d’économiser sur des dépenses telles que le stationnement ou l’essence si votre mode de vie devait changer.

Assurance

Tout comme les économies d’urgence, l’assurance peut être une ligne de sécurité. Idéalement, vous continuerez à contribuer aux coûts tels que l’assurance habitation, l’assurance maladie ou l’assurance vie en cas d’urgence.

Si vous ne travaillez pas, vous pourrez peut-être réduire vos dépenses d’assurance automobile, par exemple.

Autres dépenses récurrentes

Passez en revue vos relevés bancaires et vos cartes de crédit pour trouver d’autres dépenses régulières. Demandez-vous si vous devez les défrayer en cas d’urgence.

Si vous avez des paiements de dettes, comme une ligne de crédit ou un prêt étudiant, vous voudrez les inclure.

Si vous êtes parent, ces dépenses peuvent inclure des éléments tels que les vêtements de votre enfant ou ses activités parascolaires.

Voici un exemple de ce à quoi pourrait ressembler le calcul de cette fourchette.

 

Les coûts actuels représentent le montant nécessaire pour continuer à financer votre style de vie (moins quelques dépenses faciles à partager), tandis que les coûts minimums représentent un style de vie moins coûteux, mais toujours acceptable.

Dépenses

Dépenses mensuelles actuelles

Façons d’économiser

Économies potentielles

Dépenses mensuelles minimales

Logement

2 100 $

Emménager avec un colocataire

800 $

1 300 $

Épicerie

290 $

Manger moins d’aliments préparés

90 $

200 $

Factures de services publics

200 $

0 $

200 $

Téléphone et Internet

150 $

0 $

150 $

Transport

605 $

Réduire les coûts de stationnement, réduire les dépenses en essence

125 $

480 $

Assurance

200 $

0 $

200 $

Autre

750 $ (prêts étudiants, cours en ligne, divertissement)

Annuler les cours en ligne, réduire le budget de divertissement

600 $

150 $

Total

4 295 $

1 615 $

2 680 $

Une fois que vous connaissez vos dépenses mensuelles, multipliez-les par le nombre de mois pour lesquels vous avez l’intention d’épargner. Voici un tableau pratique des facteurs dont vous devez tenir compte pour déterminer le nombre de mois d’épargne en cas d’urgence dont vous avez besoin.

Commencez petit (3 à 6 mois)

Augmentez l’épargne (6 à 12 mois)

Âge

Plus vous êtes jeune, moins vous avez de dépenses ou d’obligations financières.

En vieillissant, vous êtes susceptible d’avoir plus de dépenses (comme les paiements pour la maison et la voiture, les dépenses médicales, les paiements de dettes).

Profession

Si vous exercez une profession très demandée, vous pourrez peut-être quitter le chômage plus rapidement.

Si vous travaillez dans un secteur volatil ou saisonnier, attendez-vous à ce qu’il faille un certain temps avant de pouvoir être employé de nouveau.

Responsabilités familiales

Nombre de personnes à charge.
Nombre d’obligations familiales (comme l’aide aux parents âgés).

Si vous avez de jeunes enfants ou des obligations familiales (comme des parents âgés ou des proches qui ont besoin d’un soutien financier), vous devrez avoir plus d’argent de côté.

Est-il possible d’épargner trop pour les urgences?

Dans certains cas, le fait de garder trop de côté pour les cas d’urgence peut nuire à vos progrès financiers. En effet, il y a un coût d’opportunité associé au fait de garder une trop grande partie de votre valeur nette en espèces ou dans un investissement au potentiel de croissance limité. (En savoir plus sur les avantages et les inconvénients de l’épargne par rapport à l’investissement). 

 

Cependant, vous savez maintenant que malgré les coûts potentiels liés aux occasions, il est essentiel de maintenir une certaine épargne d’urgence – considérez-le comme une police d’assurance pour votre bien-être financier.

Comment puis-je constituer une épargne d’urgence?

Une fois que vous savez combien vous devez épargner, vous devez établir un plan pour savoir comment et quand vous allez épargner cet argent. 

 

Il est bon de fixer comme objectif de départ le filet de sécurité minimum que vous avez calculé précédemment. Une fois que vous aurez atteint ce premier objectif, vous pourrez progressivement vous rapprocher de la limite supérieure de cette fourchette. Vous pouvez utiliser notre calculateur d’épargne pour estimer combien de temps cela vous prendra. 

 

N’oubliez pas : si vous avez une dette à intérêt élevé, vous devez la rembourser avant d’épargner pour les urgences. 

 

Voici deux excellentes façons de constituer votre épargne d’urgence : 

1. Économisez un peu chaque fois que vous êtes payé

Si possible, essayez d’économiser au moins 10 % de votre revenu.

 

Chez Investissement direct CI, nous sommes de fervents défenseurs de la mise en place de contributions automatiques, car elles fonctionnent comme par magie. Vous pouvez mettre en place des transferts récurrents de votre compte bancaire principal vers votre fonds d’urgence, puis relaxer et observer l’augmentation de votre épargne. Essayez de faire coïncider ces transferts avec les jours de paie pour ne pas être tenté de dépenser cet argent. 

2. Mettez de côté une somme forfaitaire

Le moyen le plus rapide d’augmenter votre épargne d’urgence est de mettre de côté les grandes sommes qui vous sont payées. Même si vous ne vous attendez pas à gagner à la loterie ou à hériter d’une petite fortune, il se peut que le remboursement d’impôt du printemps soit une aubaine annuelle. 

Bien sûr, vous n’avez pas à choisir entre ces deux méthodes d’épargne : employez les deux pour épargner encore plus vite.

Où dois-je conserver mon épargne d’urgence?

Contrairement à l’épargne à long terme (comme un REER), il est préférable de conserver vos fonds d’urgence en espèces ou dans un placement à faible volatilité auquel vous pouvez accéder facilement sans risque de perte (par exemple, si le marché boursier s’effondre) ou sans pénalité de retrait importante. Pour cette raison, un portefeuille d’investissement composé d’actions et d’obligations n’est pas idéal pour l’épargne d’urgence. 

 

Alors, où devriez-vous placer ces fonds? 

 

Un compte d’épargne à intérêt élevé (CEIE) et de nombreux CPG encaissables vous donneront l’occasion de gagner des intérêts, tout en vous assurant que l’argent est là et accessible lorsque vous en avez besoin. 

 

Examinons les avantages et les inconvénients spécifiques de ces options :

Avantages et inconvénients des CEIE et des CPG

Arguments en faveur

Arguments contre

• Vous pouvez gagner plus d’intérêts qu’avec un compte d’épargne bancaire standard

• Vous avez la possibilité de retirer rapidement votre argent

• Votre capital (c’est-à-dire la valeur de l’argent que vous déposez) peut être garanti

• Contrairement à ce qui se produit lorsque vous investissez, vous ne percevez que des intérêts et n’avez pas la possibilité d’obtenir une croissance supplémentaire

• Il y a un risque que l’intérêt que vous percevez sur votre épargne ne suive pas l’inflation

• CPG encaissables uniquement : vous pouvez perdre les intérêts que vous avez accumulés sur les retraits anticipés

N’attendez pas une urgence pour commencer à épargner

Le maintien d’un fonds d’urgence vous donnera l’assurance que vous pouvez rester à flot financièrement, quels que soient les obstacles auxquels vous faites face. 

 

Si vous n’avez pas lancé de fonds d’urgence, ou si vous ne pensez pas avoir suffisamment économisé, c’est le moment de commencer. Suivez les étapes de cet article pour calculer votre chiffre cible et commencer à constituer votre épargne. 

 

En outre, si vous souhaitez placer votre épargne d’urgence sur un compte d’épargne à taux d’intérêt élevé, nous avons ce qu’il vous faut. Commencez à économiser dès aujourd’hui.