Stratégies d’investissement, Planificateur financier

Acheter bas et vendre haut : défis et occasions

May 24, 2022

Acheter bas et vendre haut est l’un des mantras les plus célèbres en matière d’investissement. C’est l’investissement idéal si vous parvenez à le faire régulièrement. Le problème est que, si vous cherchez à acheter bas et vendre haut en tentant d’anticiper le marché, vous serez confronté à des conditions imprévisibles.

 

Défis liés à l’anticipation du marché

 

Commençons par vendre haut. Que se passe-t-il si vous vendez des investissements lorsque les marchés sont en hausse et que les investissements continuent de grimper? Vous ne profiterez pas de nouveaux gains et vous éprouverez des difficultés à investir vos fonds rachetés dans des investissements plus performants. Le choix du meilleur moment pour vendre n’est que pure supposition.

 

L’autre défi est d’acheter bas. Cette fois, vous devez deviner quand le marché, ou un investissement, a atteint son point le plus bas. Si vous attendez trop longtemps, vous risquez de manquer le rebond. Pendant ce temps, vous avez mis de l’argent de côté, laissant passer des opportunités.

 

Pour les investisseurs individuels, ce sont ces conjectures et cette part de chance qui font de l’anticipation du marché un idéal espéré plus qu’une pratique saine.

 

Occasions d’acheter bas et de vendre haut

 

Heureusement, il existe des moyens de tirer profit de l’achat à bas prix et de la vente à prix élevé, sans essayer d’anticiper le marché. Il vous suffit de suivre les pratiques d’investissement traditionnelles.

 

Investissez de façon régulière. L’un des aspects les plus simples de l’investissement, à savoir le versement de contributions régulières, est également l’un des plus importants. En investissant le même montant chaque mois ou à un autre intervalle, indépendamment du rendement des marchés, vous ne surinvestirez pas lorsque les prix sont plus élevés, et vous achèterez plus d’actions ou de parts de fonds lorsque les prix sont plus bas. Vous achèterez automatiquement à bas prix lorsque le marché présente une opportunité d’achat et vous serez positionné pour augmenter la valeur de votre portefeuille lors de reprises du marché.

 

Découvrez les merveilles du rééquilibrage. Le portefeuille de chaque investisseur est construit avec une répartition d’actifs comprenant des actions, des titres à revenu fixe, des liquidités et tout autre investissement dans des proportions conçues pour obtenir les rendements potentiels les plus élevés au niveau de risque accepté par l’investisseur. Cependant, chaque catégorie d’actifs peut réagir différemment à l’évolution des conditions du marché, entraînant une dérive des proportions. Vous pourriez finir par détenir une part trop importante de votre portefeuille en titres à revenu fixe, ce qui limiterait vos rendements, ou une part trop importante en actions, ce qui dépasserait votre tolérance au risque. Par conséquent, votre portefeuille est périodiquement rééquilibré afin de rétablir la répartition initiale des actifs de vos investissements.

 

C’est là que l’achat au plus bas et la vente au plus haut entrent en jeu. L’opération de rééquilibrage permet de racheter certains des actifs qui ont surperformé et dont la proportion est devenue trop importante en les vendant à prix fort. De plus, le rééquilibrage permet d’acheter davantage d’actifs dans la catégorie la moins performante en achetant à bas prix.

 

Supposons que le marché boursier s’effondre et que le pourcentage d’actions que vous détenez soit inférieur à votre répartition d’actifs initiale. Un rééquilibrage pendant ce marché baissier conduirait probablement à la vente d’investissements à revenu fixe et à l’achat d’actions à des prix réduits. Cela vous permet de réaliser des gains potentiels sur votre portefeuille lorsque les marchés boursiers rebondissent.

 

Comptez sur les gestionnaires de fonds. L’objectif d’acheter bas et de vendre haut est intégré dans chaque société de votre portefeuille, car les experts ont choisi ces sociétés parce qu’ils pensaient que le prix de l’action allait augmenter. Cela peut être plus évident avec les gestionnaires de fonds ayant une stratégie d’optimisation du rendement, qui choisissent des actions à bas prix et à fort potentiel. Le principe reste cependant le même pour les gestionnaires de fonds axés sur la croissance, qui recherchent des sociétés affichant une croissance supérieure à la moyenne et ayant le potentiel de se développer davantage.

 

Il est préférable de faire appel à des experts qui choisissent les actions plutôt qu’aux investisseurs individuels qui tentent d’anticiper le marché avec les contributions de leur portefeuille.