FINANCIAL PLANNING

Moyens moins connus de profiter et d’économiser

Sep 14, 2021

Nous aimons tous connaître les trucs et astuces pour progresser sur le plan financier, mais ils ne sont pas tous connus. Voici une série de stratégies de gestion de patrimoine moins connues, destinées à tous, des étudiants aux personnes âgées.

 

Une solution gagnante pour l’assurance maladies graves

 

Saviez-vous que vous pouvez souscrire une assurance maladies graves et récupérer l’intégralité de vos primes si vous ne faites pas de demande d’indemnisation? La fonction de remboursement des primes est offerte par plusieurs compagnies d’assurance canadiennes, moyennant un coût supplémentaire. Ainsi, si vous êtes victime d’une crise cardiaque, d’un accident vasculaire cérébral, d’un cancer ou d’une autre maladie couverte, vous recevez une somme forfaitaire pour vous aider à faire face financièrement. Si vous ne souffrez pas d’une maladie couverte, vous récupérez votre argent. Vos primes sont remboursées après une durée ou un âge spécifique, par exemple après 20 ans ou à 65 ans.

 

Utilisation du crédit d’impôt pour frais médicaux

 

Les sociétés de préparation des déclarations de revenus désignent souvent le crédit d’impôt pour frais médicaux comme l’un des crédits les plus sous-utilisés par les Canadiens. Si vous allez chez le dentiste et que votre régime collectif couvre la totalité de la visite, sauf 80 $, ces 80 $ sont des frais médicaux admissibles. Il en va de même pour toute partie des primes que vous payez pour vos prestations de santé collectives. Bien des Canadiens ne savent pas que les lunettes, la chirurgie oculaire au laser, les béquilles et les semelles orthopédiques sont toutes des dépenses admissibles. Vous pouvez consulter les frais que vous pouvez réclamer dans le guide RC4065 Frais médicaux sur le site Web canada.ca. Le crédit a généralement le plus grand impact lorsque le conjoint aux revenus les plus faibles demande le remboursement des frais médicaux combinés du couple ou de la famille. 

 

Quand vous voulez contrôler un héritage

 

Lorsqu’on laisse un héritage, il y a de nombreuses raisons pour lesquelles on peut préférer que le bénéficiaire reçoive des paiements progressifs plutôt qu’une somme forfaitaire. La méthode la plus connue pour ce faire est la création d’une fiducie. Toutefois, il existe un autre moyen de le faire sans toute la complexité et le coût. C’est ce qu’on appelle une option de règlement par rente, et elle est offerte par le biais d’une police d’assurance-vie, de fonds distincts ou de fonds de placement garantis. Vous décidez si votre héritier recevra des paiements pendant un nombre d’années déterminé ou à vie, et vous choisissez la fréquence des distributions, de mensuelle à annuelle.

 

Si l’un des conjoints était un parent au foyer

 

Le Régime de pensions du Canada (RPC) offre une bonification aux parents qui ont cessé de travailler ou réduit leurs heures de travail pour élever de jeunes enfants. La « disposition relative à l’éducation des enfants » est basée sur chaque année où l’enfant est âgé de moins de 7 ans et où le parent est le principal responsable des soins. Un calcul est effectué qui prend en compte le salaire moyen du parent pendant la période de cinq ans précédant la naissance ou l’adoption de l’enfant, puis applique les crédits de pension à la période de soins - ce qui augmente le montant de la pension.

 

Créez un mini-FERR pour économiser de l’impôt

 

Cette astuce est mise en œuvre l’année de vos 65 ans et permet de bénéficier du crédit d’impôt sur les revenus de pension. Il s’agit d’un crédit fédéral de 15 % sur un maximum de 2 000 $ de revenu de pension admissible, ce qui comprend les retraits de Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). De 65 ans à 71 ans, vous créez un mini-FERR. Il suffit de convertir suffisamment de fonds de votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) en un FERR pour pouvoir retirer 2 000 $ de votre FERR chaque année. Cela déclenche le crédit d’impôt. Lorsque vous convertissez votre REER en FERR avant la fin de l’année de votre 71e anniversaire, la stratégie n’est plus nécessaire.

 

N’hésitez pas à nous contacter, ainsi que votre conseiller en assurance ou votre expert fiscal, si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur une stratégie en particulier.