INSURANCE, RETIREMENT PLANNING

Aurez-vous besoin d’une assurance vie et maladie à la retraite?

Jul 08, 2021

Pendant vos années de travail, plusieurs types d’assurance sont généralement considérés comme nécessaires. Par exemple, l’assurance vie protège la sécurité financière de votre famille et l’assurance invalidité protège votre revenu. À la retraite, l’assurance vie et l’assurance maladie sont dans une large mesure facultatives, mais peuvent être considérées comme essentielles pour de nombreux retraités.

 

Assurance invalidité et maladies graves

Vous n’aurez pas d’assurance invalidité une fois que vous aurez cessé de travailler, car cette couverture remplace votre revenu d’emploi ou de travail indépendant. De plus, l’assurance invalidité offre généralement une couverture jusqu’à 65 ans.

 

Il existe des polices d’assurance contre les maladies graves qui offrent une protection jusqu’à l’âge de 75 ans ou pour la durée de votre vie, mais vous devez souscrire une telle police à l’âge de 65 ans ou avant. Les primes sont plus élevées pour une couverture pendant la retraite, car la probabilité de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, ou de recevoir un diagnostic de cancer, est plus élevée à un âge avancé. Grâce à cette couverture, les retraités qui présentent une demande d’indemnisation peuvent préserver leur épargne-retraite en utilisant la prestation d’assurance pour couvrir les dépenses liées à la maladie grave. Ces dépenses peuvent comprendre des procédures médicales à l’étranger, des modifications au domicile ou des soins infirmiers.

 

Assurance soins de longue durée

En général, les gens souscrivent une assurance soins de longue durée pour l’une des deux raisons suivantes. Ils veulent s’assurer qu’ils auront les fonds nécessaires pour couvrir les coûts des soins de santé s’ils ont besoin de soins de longue durée. Ou, s’ils ont besoin de soins pendant des années à un âge avancé, ils veulent préserver les biens qu’ils souhaitent léguer à leurs héritiers.

 

Les prestations d’assurance de soins de longue durée peuvent servir à couvrir les coûts des soins à domicile ou d’une résidence de soins de longue durée. Les prestations sont versées si vous ne pouvez plus vous occuper de vous-même de façon adéquate et avez besoin d’aide pour les activités de la vie quotidienne, soit en raison d’une maladie chronique, soit en raison de la détérioration de vos capacités cognitives.

 

Vous pouvez demander une assurance de soins de longue durée bien avant la retraite, mais si vous souscrivez une police à un plus jeune âge, vous bénéficierez de primes plus économiques. En outre, si vous attendez trop longtemps, vous risquez de développer un problème de santé qui pourrait vous rendre non assurable.

 

Une autre option consiste à s’auto-assurer. Mettez de côté une somme d’investissements liquides à laquelle vous pourrez accéder pendant votre retraite pour couvrir tout besoin imprévu en matière de soins de santé.

 

Assurance vie

À la retraite, vous pouvez utiliser une assurance vie permanente pour répondre à divers besoins de planification successorale. Le produit de l’assurance-vie peut couvrir l’impôt à payer sur les biens de la succession, préservant ainsi la valeur de votre patrimoine pour vos héritiers. Vous pouvez équilibrer les héritages entre les bénéficiaires. Par exemple, un enfant peut recevoir une propriété de vacances ou l’entreprise familiale et vous nommez un autre enfant comme bénéficiaire de l’assurance vie. Si vous avez un enfant adulte handicapé ou ayant des besoins particuliers, l’assurance-vie peut financer une fiducie établie pour ses soins. En tant que don de bienfaisance, vous pouvez potentiellement faire un don plus important en utilisant l’assurance vie et bénéficier d’une certaine souplesse dans l’utilisation de la déduction fiscale.

 

Vous pouvez souscrire une assurance vie à des fins de planification successorale avant ou pendant la retraite. Si vos besoins en matière de planification successorale évoluent au fil du temps, vous pouvez appliquer une police existante à un nouveau besoin en changeant simplement le bénéficiaire au besoin. 

 

À propos de l’assurance maladie privée

À la retraite, les Canadiens peuvent souscrire un régime privé d’assurance maladie semblable au régime d’assurance collective de l’employeur, qui couvre les coûts des soins dentaires, des soins de la vue et de nombreux autres services de santé. Voici quelques-unes des approches et réflexions de différents retraités lorsqu’ils décident de souscrire un régime d’assurance maladie complémentaire :

  • Un retraité comprend qu’au fil du temps, certaines personnes recevront un montant plus élevé en demandes d’indemnisation que celui qu’elles ont dépensé en primes, tandis que d’autres paieront plus en primes qu’elles ne recevront en demandes d’indemnisation, et cette situation leur convient.
  • Certains retraités préfèrent couvrir eux-mêmes leurs dépenses de santé, convaincus que tous les paiements couvrent les coûts nécessaires, plutôt que de payer des primes qui peuvent ou non être un choix économique.
  • Certains retraités considèrent l’achat d’une assurance maladie comme une situation gagnant-gagnant : si les demandes d’indemnisation sont supérieures aux primes, ils en sortent gagnants financièrement ; s’ils ont peu de demandes d’indemnisation, ils sont heureux de jouir d’une bonne santé.
  • De nombreux retraités préfèrent budgéter des primes d’assurance mensuelles stables plutôt que de faire face à la perspective de coûts de santé plus importants et imprévisibles à tout moment.
  • Un retraité peut comparer le coût des primes aux dépenses réelles de santé et de soins dentaires sur une période d’un ou deux ans ou plus, puis utiliser ces résultats pour décider de la couverture future.