Planification financière, Conversations familiales, Épargne et dépenses

Gérer la vie financière lors d’un second mariage

Jun 07, 2022

Selon Statistique Canada, plus d’un Canadien sur quatre en couple en est à son second mariage ou union de fait. Pour la plupart des personnes qui forment un nouveau couple, des changements vont intervenir dans leur vie financière. Voici un aperçu de plusieurs aspects de la planification du patrimoine et financière qui peuvent être différents la seconde fois.

 

Le tien, le mien et le nôtre   

 

Il existe de nombreuses façons de partager ou non les comptes bancaires, les biens et les dépenses d’un couple. Ils peuvent partager les dépenses d’un compte commun ou se répartir le paiement des factures, investir séparément ou dans un compte commun non enregistré, ou combiner une partie, la totalité ou aucun de leurs actifs.

 

Il est également tout à fait possible que les conjoints dans un second mariage fassent des choix différents par rapport à la façon dont ils ont partagé leurs finances avec leurs partenaires précédents. Ceux-ci doivent maintenant déterminer comment ils vont combiner ou séparer les actifs et les dépenses d’une manière qui convienne aux deux partenaires de la nouvelle relation.

 

Une autre considération est de savoir si les finances seront partagées équitablement. Dans le cas d’un second mariage, un déséquilibre important peut exister dans la valeur nette ou le niveau de revenu des conjoints. Ainsi, sur le plan financier, l’un pourrait contribuer davantage que l’autre. Dans certains cas, un déséquilibre peut mener à une discussion à propos d’un contrat de mariage.

 

Dépenser ou épargner 

 

Deux dépensiers pourraient mettre en péril les objectifs d’épargne. Deux économes qui préfèrent épargner pourraient ne pas profiter de la vie. Le fait qu’une personne soit dépensière et que l’autre soit économe peut être source de conflits ou constituer la base d’un compromis idéal. Quelle que soit votre situation, il vaut la peine d’avoir une discussion sur l’épargne et les dépenses pour éviter que les conflits financiers n’affectent votre relation.

 

Lorsque des enfants sont impliqués 

 

Un plan supplémentaire est nécessaire lorsqu’il y a des enfants dans l’équation. Si les enfants sont plus jeunes, et surtout si les deux conjoints ont des enfants d’un premier mariage, le couple devra se mettre d’accord sur des questions financières telles que l’octroi ou non d’allocations et le montant à consacrer aux programmes artistiques et sportifs. S’il y a des enfants adultes, ils devront peut-être discuter de la marche à suivre si un enfant a besoin d’une aide financière. Des règles communes favorisent l’harmonie familiale.

 

Le fait d’avoir des enfants d’un premier mariage peut également avoir une incidence sur la propriété du logement. Les couples d’un premier mariage sont généralement propriétaires de leur maison en tant que locataires conjoints, ce qui donne la propriété à l’un des conjoints lorsque l’autre décède. Lors d’un second mariage, certains couples déclarent la maison en tenance commune. Ainsi, chaque conjoint possède une part de la maison et peut faire en sorte que cette part revienne à ses enfants à son décès.

 

Nouveaux plans de retraite

 

Les plans de retraite changent généralement avec un nouveau conjoint. Allez-vous prendre votre retraite plus tôt ou plus tard? Au même moment que votre conjoint? Où prendrez-vous votre retraite? La retraite comprendra-t-elle des voyages ou l’achat d’une propriété de vacances? Avez-vous un nouvel objectif financier? Avec notre aide, vous pouvez apporter les ajustements nécessaires à votre programme d’épargne et d’investissement pour atteindre le style de vie que vous souhaitez pour votre retraite.