STRATÉGIES D’INVESTISSEMENT, GESTION DES LIQUIDITÉS

Apprendre à vos enfants à gérer l’argent

Sep 09, 2019

Les jeunes d’aujourd’hui peuvent préférer puiser leur information en ligne, mais en ce qui concerne la vie financière, les parents ont encore un peu d’influence. Voici quelques moments qui se prêtent bien à l’enseignement des finances.

 

Les plus jeunes

 

Un jour, vos enfants cesseront de croire que la fée des dents leur donne de l’argent, et ils se rendront compte qu’ils doivent le gagner. Il s’agit d’un grand voyage, et c’est vous qui êtes le guide.

 

Les leçons à tirer de l’argent de poche

 

L’argent de poche pourrait vous permettre d’enseigner plusieurs choses. Lorsque vos enfants sont de jeunes adolescents, vous pourriez décider de leur donner de l’argent de poche s’ils font certaines tâches ménagères ou certaines tâches spéciales, de sorte que votre enfant se fasse une idée de ce qu’on entend par « travail ». S’il s’agit plutôt d’une somme d’argent que vous donnez à votre enfant sur une base régulière, cela lui permettra d’apprendre comment faire un budget jusqu’au prochain « jour de paie », ou d’épargner, le cas échéant.

 

Parlez avec vos enfants

 

Lorsque vous partagez de l’information financière, vos jeunes adolescents et vos adolescents peuvent en apprendre beaucoup sur le monde de la finance. Parlez-leur de vos versements hypothécaires, ce qui vous permet d’aborder les concepts du capital investi et des intérêts. Renseignez-les sur le Régime enregistré d’épargne-études (REEE) dont ils sont bénéficiaires. Montrez-leur la facture d’eau et expliquez-leur que l’eau n’est pas gratuite.

 

Songez à une carte de débit

 

À l’école secondaire, une carte de débit peut se révéler être un outil efficace pour apprendre à vos enfants comment gérer leur argent. Si l’argent provient d’un emploi à temps partiel ou d’un emploi d’été, votre enfant pourrait apprendre la différence entre acheter ce dont il ou elle « a besoin » plutôt que d’acheter ce qu’il ou elle « aimerait » avoir. Si c’est vous qui financez la carte de débit, vous avez l’occasion d’apprendre à votre enfant comment suivre un budget.

 

Les années collégiales et universitaires

 

Il s’agit des années transitoires où votre enfant assume une plus grande responsabilité financière, mais où il ou elle demeure bien ancré(e) dans la phase d’apprentissage.

 

Gestion d’un budget

 

L’utilisation d’un logiciel de budgétisation pourrait représenter un moyen efficace pour que votre enfant commence à contrôler ses dépenses. Il suffit d’avoir un rapport mensuel qui répertorie là où l’argent a été dépensé, par catégorie, y compris la nourriture, le téléphone cellulaire, le transport, les frais de scolarité, le divertissement, le loyer, etc. Ce rapport pourrait montrer que votre enfant est sur la « bonne voie financière », ou il pourrait permettre d’identifier les dépenses qui pourraient être réduites, ou bien démontrer que votre enfant a besoin de plus d’argent.

 

Les bases du placement

 

Si votre enfant ouvre un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) dès l’âge de 18 ans (19 ans en Colombie-Britannique, à Terre-Neuve, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse), il vous sera possible de lui faire cadeau d’une somme que votre enfant pourra cotiser à son CELI. Idéalement, en échange de l’argent que reçoit votre enfant, il ou elle devra apprendre quelques notions de base en matière du placement, peu importe que ce soit vous qui lui enseigniez, qu’il ou elle suive un cours en ligne, ou que vous nous demandiez de vous aider. Il serait important d’acquérir des connaissances de base en ce qui concerne les actions, les obligations, le risque, la diversification et l’horizon temporel. 

 

Les déclarations de revenus

 

Votre enfant n’est pas obligé de produire une déclaration à moins qu’il ou elle ait à payer de l’impôt, mais le fait de produire une déclaration offre plusieurs avantages, même si votre enfant n’a qu’un faible, voire aucun revenu à déclarer. Le fait de produire une déclaration permet à l’étudiant de demander le crédit d’impôt pour frais de scolarité, qu’il ou elle pourra utiliser maintenant ou reporter. À l’âge de 19 ans, votre enfant pourrait être admissible au crédit de la TPS / TVH, payable quatre fois par an. Le fait de déclarer un revenu permet d’accumuler des droits de cotisation à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), qui pourront être utilisés à l’avenir. Si son chèque de paie a fait l’objet d’une déduction d’impôt sur le revenu, il se peut que votre enfant ait droit à un remboursement d’impôt.

 

Gérer son argent est un processus d’apprentissage, alors ne vous inquiétez pas si vos enfants font quelques erreurs en cours de chemin. Félicitez-les lorsqu’ils réussissent bien, et encouragez vos enfants à devenir responsables financièrement.