FINANCIAL PLANNING

Pourquoi une vie financière doit concerner les deux conjoints

Sep 07, 2021

Si vous êtes comme la plupart des couples, chaque conjoint finit par assumer la responsabilité de certains rôles. En général, c’est une bonne chose, sauf lorsqu’il s’agit de la vie financière. Voici plusieurs raisons pour lesquelles il est préférable que les deux conjoints participent à la gestion de patrimoine.

 

Approcher les objectifs plus efficacement

 

Très souvent, en matière d’argent, deux têtes valent mieux qu’une. Supposons qu’un des conjoints soit déterminé à acheter une propriété de vacances, mais que l’autre ne soit pas sûr que tous les membres de la famille apprécient ce genre d’escapade. Ensemble, ils peuvent décider de louer une maison de vacances pour quelques saisons avant de prendre un engagement financier important.

 

Il est également plus facile de s’en tenir aux objectifs d’investissement lorsque les deux conjoints collaborent. Il s’agit peut-être de ne pas retirer des fonds pour un article de luxe d’un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) que vous avez désigné pour l’épargne-retraite. Ou, lorsque les marchés sont en baisse, une deuxième voix peut aider à maintenir la discipline nécessaire pour continuer à investir. 

 

Éviter les conflits potentiels

 

Que se passe-t-il si un conjoint contrôle les questions financières et prend une décision que l’autre conjoint finit par remettre en question? C’est un conflit qui aurait pu être évité si les deux conjoints avaient été impliqués dès le départ.

 

Il se peut que le conjoint qui a le contrôle exclusif prête une grosse somme à un frère ou une sœur pour le démarrage d’une entreprise, que celle-ci échoue et que le prêt ne soit pas remboursé. Aujourd’hui, l’autre conjoint regrette qu’il n’y ait pas eu plus de discussion et de participation autour de cette décision.

 

Accepter les compromis

 

L’implication des deux conjoints est souvent utile dans les cas où les conjoints ont des points de vue différents sur les questions d’argent. Par exemple, un investisseur dynamique et un investisseur prudent partagent un compte d’investissement non enregistré et, avec les conseils de leur conseiller, trouvent un équilibre entre leurs deux niveaux de risque. L’investisseur dynamique ne prend pas de risque potentiellement excessif, et l’investisseur conservateur profite des meilleures opportunités du marché.

 

Ou encore, l’un des conjoints est plutôt dépensier et l’autre est un épargnant compulsif. En faisant des compromis, le couple est mieux à même de profiter de la vie maintenant tout en mettant suffisamment de côté pour s’assurer une retraite confortable.

 

Continuer pendant la retraite

 

Prendre l’habitude d’impliquer les deux conjoints dans les questions financières met le couple en bonne position lorsque la retraite arrive. En effet, des décisions doivent être prises dans des domaines totalement nouveaux, notamment le revenu de retraite, la planification fiscale et successorale et les legs de bienfaisance.

 

Supposons, par exemple, qu’un couple de retraités dispose de fonds importants destinés à l’héritage de leurs enfants. Gardent-ils les fonds investis en actions en raison de l’horizon temporel potentiellement long? Ou bien investissent-ils de manière conservatrice dans le but premier de préserver le capital? Il s’agit d’une décision importante qui doit impliquer non seulement le conseiller, mais aussi les deux conjoints.

 

Conclusion

 

Les conjoints n’ont pas besoin de se partager les tâches financières à parts égales - c’est irréaliste pour de nombreux couples. Ce qui devrait être partagé, ce sont les renseignements sur leurs finances. Idéalement, les deux conjoints devraient avoir au moins une compréhension générale de leur programme d’investissement, de leurs assurances, de leurs prêts et de leur plan successoral.

 

En outre, les deux conjoints doivent pouvoir discuter ouvertement de leurs propres idées sur la vie financière du couple et prendre des décisions ensemble. Ce type d’implication est sain pour la relation et permet au couple de réaliser plus efficacement leurs objectifs financiers.