Passer au contenu principal

20 juillet 2021

Les actions sont-elles surévaluées?

Le nombre de cas de COVID-19 diminue et les économies commencent à rouvrir. Dans peu de temps, la seule chose qui sera anormale sera les taux d’intérêt. Les prévisions laissent entendre que la première hausse des taux d’intérêt aura lieu à la fin de 2022 ou au début de 2023, et qu’il faudra probablement encore deux ou trois ans pour que les taux remontent au niveau d’avant la pandémie de Covid-19. D’ici là, les économies resteront en phase de croissance et les banques centrales seront là pour vous tenir la main. C’est plutôt une bonne chose, n’est-ce pas?

 

Le temps d’une correction sur les marchés est-il venu? 

 

Nous avons vu beaucoup d’articles estimant que les marchés boursiers, en particulier aux États-Unis, étaient sur le point de subir une correction. La principale raison derrière ce point de vue est que les valorisations sont plus élevées que la normale et que les solides rendements ont été excellents. Nous respectons cette opinion, mais nous préférons être plus constructifs.

 

Les solides rendements antérieurs sont dus à une amélioration de l’économie et à l’inflation des actifs entraînée par la croissance de la masse monétaire. Contrairement aux autres récessions, l’épargne et la richesse des ménages ont augmenté pendant cette pandémie. En outre, les consommateurs sont impatients de dépenser, ce qui soutiendra la croissance des bénéfices des entreprises. En fait, les bénéfices des entreprises pour le premier trimestre de cette année ont déjà dépassé ceux du trimestre précédant l’épidémie de COVID-19.

 

Bénéfices des entreprises du S&P 500

 

T4 2019 35,53 $
T1 2021 45,95 $

Source : S&P Global

 

Nous sommes convaincus que l’économie mondiale continuera d’afficher des performances exceptionnelles en 2021 et 2022. La récente reprise du marché est simplement le reflet de la croissance prévisionnelle des bénéfices.

 

À quel moment les actions deviennent-elles surévaluées?

 

La vraie question est la suivante : les marchés sont-ils en avance sur les fondamentaux? En d’autres termes, sont-ils surévalués? Si l’on considère le prix par rapport aux bénéfices actuels, l’indice S&P 500 semble cher, car son ratio cours/bénéfices est actuellement de 24x par rapport à une moyenne historique de 16-18x.

 

Alors, comment ramener à la moyenne des valorisations du marché qui sont supérieures à la moyenne? S’agira-t-il d’une correction brutale du marché comme certains l’ont prédit? Probablement pas. Compte tenu de l’abondance de capitaux excédentaires due à la planche à billets et du manque d’alternatives disponibles (les obligations offrant peu de rendement), les investisseurs continueront à privilégier les actions.

 

En outre, du fait de la rareté des actifs porteurs de croissance (par rapport au rendement du Trésor américain à 10 ans, qui est de 1,3 %), la juste valeur se situe probablement au sommet de sa fourchette historique. Par conséquent, nous prévoyons que la croissance des bénéfices (et non une chute spectaculaire des cours) fera progressivement baisser les valorisations de 24x à 18x au cours des trois à cinq prochaines années. Comme nous l’avons dit, les banques centrales soutiennent les investisseurs en leur apportant leur soutien à chaque fois qu’ils en ont besoin.

 

Que cela signifie-t-il pour votre portefeuille?

 

Dans nos portefeuilles, nous restons surpondérés en actions et sous-pondérés en obligations. Nous pensons que les économies mondiales sont au début d’une croissance économique pluriannuelle. Le rendement des actions par le biais des dividendes et de la croissance des bénéfices dépassera les rendements des obligations, même avec une certaine compression des valorisations. Nous avons également réparti nos actifs à l’échelle mondiale, car les valorisations sont beaucoup plus favorables en dehors des États-Unis. De temps à autre, les marchés connaîtront des turbulences, mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils ne sont pas sûrs.

À propos de l’auteur

Marchello Holditch


Marchello Holditch, CFA, CAIA

Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille
Gestion d’actifs multiples CI

Marchello Holditch, CFA, CAIA, vice-président et gestionnaire de portefeuille, supervise les programmes d’investissement multi-gestionnaires et multi-actifs de CI. Il est responsable de la gestion des portefeuilles multi-actifs des clients institutionnels et privés de CI et est membre du comité d’investissement multi-actifs de CI. Auparavant, M. Holditch dirigeait le service de recherche et de surveillance des gestionnaires de portefeuille de CI et a été responsable de l’évaluation des gestionnaires de portefeuille de tous les fonds de CI. Avant de se joindre à CI, M. Holditch a travaillé pour une des principales sociétés de services-conseils à l’échelle mondiale, en aidant de nombreux clients institutionnels dans les domaines de la budgétisation des risques et de la modélisation de l’actif et du passif, ainsi que dans la recherche et la sélection des gestionnaires de placement. Il est titulaire d’un baccalauréat en mathématiques avec distinction en science actuarielle de l’Université de Waterloo et détient le titre de CFA..

À propos de l’auteur

Alfred Lam


Alfred Lam, CFA

Vice-président principal et directeur des placements
Gestion d’actifs multiples CI

Alfred Lam, CFA, vice-président principal et directeur des placements, dirige l’équipe de Gestion d’actifs multiples CI. M. Lam possède plus de 18 ans d’expérience en construction de portefeuilles, répartition de l’actif, sélection des gestionnaires et des fonds et en gestion du risque. Au sein de CI, M. Lam a contribué à l’élaboration et à la gestion des solutions de placement CI, grâce à l’apport d’idées uniques et d’approches rigoureuses, comme la stratégie de gestion des positions de change, qui est axée sur la tendance à revenir à la moyenne, l’investissement dans des portefeuilles non indiciels et concentrés, et une approche novatrice de gestion des risques. En plus de la désignation CFA, M. Lam est titulaire d’un MBA de la Schulich Shool of Business de l’Université York et membre du CFA Institute et du Toronto CFA Society..

Avis importants

 

Ce document est fourni à titre de source générale d’information et ne doit pas être considéré comme un conseil personnel, juridique, comptable, fiscal ou de placement, ni être interprété comme un soutien ou recommandation d’une entité ou d’un titre discuté. Tous les efforts ont été déployés pour s’assurer que l’information contenue dans ce document était exacte au moment de sa publication. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document. Nous recommandons aux particuliers de demander l’avis de professionnels, le cas échéant, au sujet d’un investissement précis. Les investisseurs devraient consulter leur conseiller professionnel avant d’apporter tout changement à leurs stratégies d’investissement.

 

Les opinions formulées dans ce document sont exclusivement celles des auteurs et ne doivent pas être utilisées ni interprétées comme un conseil en investissement, une incitation ou une recommandation concernant toute entité ou tout titre commenté.

 

Certains énoncés contenus dans le présent document constituent des énoncés prospectifs. Est considéré comme un énoncé prospectif tout énoncé correspondant à des prévisions ou dépendant de conditions ou d’événements futurs ou s’y rapportant, ainsi que tout énoncé incluant des verbes comme « s’attendre », « prévoir », « anticiper », « viser », « entendre », « croire », « estimer », « évaluer », « être possible » ou « être d’avis » ou tout autre mot ou expression similaire. Les énoncés prospectifs qui ne constituent pas des faits historiques sont assujettis à un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les résultats ou événements qui surviendront pourraient être donc substantiellement différents des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne comportent aucune garantie de rendement futur. Ils sont, par définition, fondés sur de nombreuses hypothèses. Bien que les énoncés prospectifs contenus aux présentes soient fondés sur des hypothèses que Gestion mondiale d’actifs CI et le gestionnaire de portefeuille considèrent comme raisonnables, ni Gestion mondiale d’actifs CI ni le gestionnaire de portefeuille ne peuvent garantir que les résultats obtenus seront conformes à ces déclarations prospectives. Il est recommandé au lecteur de considérer ces énoncés prospectifs avec précaution et de ne pas leur accorder une confiance excessive. La société ne s’engage aucunement à mettre à jour ou à réviser de tels énoncés prospectifs à la lumière de nouvelles données, d’événements futurs ou de tout autre facteur qui pourrait influer sur ces renseignements et décline toute responsabilité à cet égard, sauf si la loi l’exige.

 

Certains énoncés contenus dans la présente sont fondés entièrement ou en partie sur de l’information fournie par des tiers; Gestion mondiale d’actifs CI a pris des mesures raisonnables afin de s’assurer qu’ils sont exacts. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document.

 

GMA CI | Gestion d’actifs multiples est une filiale de Gestion mondiale d’actifs CI. Gestion mondiale d’actifs CI est le nom d’une entreprise enregistrée de CI Investments Inc.

 

©CI Investments Inc. 2021. Tous droits réservés.

 

Date de publication : le 16 juillet 2021.