Passer au contenu principal

15 novembre 2021

Une hausse de l’inflation entraînera-t-elle une hausse des rendements?

Plusieurs d’entre vous ont peut-être remarqué que certains de vos produits et services préférés sont devenus plus chers, voire en rupture de stock. Ce sont les effets secondaires de la politique monétaire des banques centrales et des fermetures à cause de la COVID-19. Lorsque la demande des consommateurs et l’inflation augmentent, comment pouvez-vous être sûr que vos investissements en font autant? Pour le savoir, examinons comment les facteurs économiques actuels influencent les marchés.

 

Plus d’argent, plus de problèmes

 

Tout d’abord, il y a beaucoup plus de monnaie dans le monde qu’il y a 18 mois. Malheureusement, parce qu’il y en a plus, sa valeur est également moindre et nous avons besoin de plus de dollars pour acheter le même article. En outre, les fermetures à cause de la COVID-19 ont modifié les marchés du travail. Les types d’emplois et les compétences nécessaires ont changé, car la technologie continue de nous faire évoluer vers un monde virtuel. En outre, les gens choisissent des parcours professionnels différents ou optent même pour une retraite anticipée, ce qui crée un problème d’offre d’emplois. Ainsi, même si le chômage a diminué à mesure que les gens retournent sur le marché du travail, l’économie mondiale a du mal à pourvoir les postes et les commandes à différents niveaux de la chaîne d’approvisionnement. 

 

Économie 101 : L’offre et la demande

 

Pour mieux comprendre, examinons la pénurie mondiale de puces, c’est-à-dire celles qui sont utilisées dans les appareils électroniques. Il y a longtemps, le siège de votre voiture était commandé par un levier (ère mécanique). Viennent ensuite les sièges électriques, commandés par des boutons. Désormais, grâce à la technologie, ces sièges nécessitent une micropuce connectée à la console centrale pour un fonctionnement sans bouton! 

 

Mais en raison des récentes pénuries de la chaîne d’approvisionnement, de nombreux constructeurs automobiles ne peuvent pas accéder à ces puces assez rapidement et doivent donc réduire leur production. Cela a entraîné une croissance inhabituelle de la demande de voitures d’occasion et, en fin de compte, de leurs prix. Ce n’est qu’un exemple de l’impact que les avancées technologiques et les pénuries de la chaîne d’approvisionnement ont eu sur notre économie.

 

Dépasser l’inflation

 

L’autre influence majeure qui préoccupe les investisseurs en ce moment est l’inflation, et plus important encore, la manière de la combattre. Il est loin le temps où l’on pouvait acheter des CPG auprès des banques ou des obligations d’État ou de sociétés dont le rendement était suffisant pour dépasser l’inflation. Statistique Canada a indiqué que l’inflation était de 4,4 % en septembre (en glissement annuel). À titre de comparaison, les rendements des CPG, des obligations d’État et des obligations de sociétés sur trois ans étaient respectivement de 0,57 %, -4,31 % et -0,64 % pour la même période. Pendant ce temps, les actions ont fourni des rendements significatifs et les investisseurs qui ont choisi de rester à l’écart ont manqué leur coup.  

 

L’importance de la diversification

 

Évidemment, les actions sont aussi synonymes de volatilité, ce qui n’est jamais agréable. C’est pourquoi nous avons conçu des portefeuilles d’actifs multiples qui concilient la nécessité de lutter contre l’inflation et de préserver le capital. Pour ce faire, les portefeuilles investissent dans des actions diversifiées dans différents pays et secteurs. Ils tirent également parti des corrélations faibles et négatives entre les classes d’actifs en investissant dans des obligations d’État, des obligations de sociétés et des devises.

 

Avoir 100 % de son portefeuille investi en actions est très risqué. Mais une certaine exposition aux actions permet d’obtenir de la croissance et un profil de rendement différent de celui des obligations. Par exemple, lorsque les économies se portent bien, les actions ont tendance à faire de même, tandis que les obligations peuvent être à la traîne lorsque les taux d’intérêt augmentent. 

 

Où iront l’inflation et les marchés?

 

Bien que les cours des actions aient bondi au cours des 12 derniers mois, cela est moins préoccupant, car les bénéfices augmentent également en raison de l’inflation, de la productivité et de la forte demande. Nous pensons que ce cycle de croissance va durer. Comme nos modes de vie ne se sont pas encore totalement remis de la pandémie, la croissance de l’emploi et de la consommation se poursuivra probablement pendant un certain temps, ce qui prolongera la reprise. 

 

L’inflation elle-même devrait également rester au-dessus des niveaux tendanciels. Les salaires augmentent, car les sociétés savent qu’elles peuvent répercuter le coût sur les consommateurs, l’offre et la demande étant largement déséquilibrées dans de nombreux secteurs. Par conséquent, les coûts de production, ainsi que ceux des produits et services finaux, augmentent. La hausse des prix du pétrole jouera probablement aussi un rôle, mais pas aussi influent que dans les années 70 et 80, puisque nous consommons généralement moins grâce à l’efficacité. Nous prévoyons un ralentissement de l’inflation au cours du second semestre de 2022 qui restera plus proche de 3 % et non des 2 % auxquels nous sommes habitués. C’est une bonne quantité de pouvoir d’achat à perdre si vous n’investissez pas correctement.

À propos de l’auteur

Alfred Lam


Alfred Lam, CFA

Vice-président principal et directeur des placements
Gestion d’actifs multiples CI

Alfred Lam, CFA, vice-président principal et directeur des placements, dirige l’équipe de Gestion d’actifs multiples CI. M. Lam possède plus de 18 ans d’expérience en construction de portefeuilles, répartition de l’actif, sélection des gestionnaires et des fonds et en gestion du risque. Au sein de CI, M. Lam a contribué à l’élaboration et à la gestion des solutions de placement CI, grâce à l’apport d’idées uniques et d’approches rigoureuses, comme la stratégie de gestion des positions de change, qui est axée sur la tendance à revenir à la moyenne, l’investissement dans des portefeuilles non indiciels et concentrés, et une approche novatrice de gestion des risques. En plus de la désignation CFA, M. Lam est titulaire d’un MBA de la Schulich Shool of Business de l’Université York et membre du CFA Institute et du Toronto CFA Society..

À propos de l’auteur

Marchello Holditch


Marchello Holditch, CFA, CAIA

Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille
Gestion d’actifs multiples CI

Marchello Holditch, CFA, CAIA, vice-président et gestionnaire de portefeuille, supervise les programmes d’investissement multi-gestionnaires et multi-actifs de CI. Il est responsable de la gestion des portefeuilles multi-actifs des clients institutionnels et privés de CI et est membre du comité d’investissement multi-actifs de CI. Auparavant, M. Holditch dirigeait le service de recherche et de surveillance des gestionnaires de portefeuille de CI et a été responsable de l’évaluation des gestionnaires de portefeuille de tous les fonds de CI. Avant de se joindre à CI, M. Holditch a travaillé pour une des principales sociétés de services-conseils à l’échelle mondiale, en aidant de nombreux clients institutionnels dans les domaines de la budgétisation des risques et de la modélisation de l’actif et du passif, ainsi que dans la recherche et la sélection des gestionnaires de placement. Il est titulaire d’un baccalauréat en mathématiques avec distinction en science actuarielle de l’Université de Waterloo et détient le titre de CFA..

 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ IMPORTANTS

 

Ce document est fourni à titre de source générale d’information et ne doit pas être considéré comme un conseil personnel, juridique, comptable, fiscal ou d’investissement, ni être interprété comme un soutien ou recommandation d’une entité ou d’une valeur mobilière discutée. Tous les efforts ont été déployés pour s’assurer que l’information contenue dans ce document était exacte au moment de sa publication. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document. Nous recommandons aux particuliers de demander l’avis de professionnels, le cas échéant, au sujet d’un investissement précis. Les investisseurs devraient consulter leur conseiller professionnel avant d’apporter tout changement à leurs stratégies d’investissement. 

 

Les opinions formulées dans ce document sont exclusivement celles des auteurs et ne doivent pas être utilisées ni interprétées comme un conseil en investissement, une incitation ou une recommandation concernant toute entité ou tout titre commenté.

 

Certains énoncés contenus dans le présent document constituent des énoncés prospectifs. Est considéré comme un énoncé prospectif tout énoncé correspondant à des prévisions ou dépendant de conditions ou d’événements futurs ou s’y rapportant, ainsi que tout énoncé incluant des verbes comme « s’attendre », « prévoir », « anticiper », « viser », « entendre », « croire », « estimer », « évaluer », « être possible » ou « être d’avis » ou tout autre mot ou expression similaire. 

 

Les énoncés prospectifs qui ne constituent pas des faits historiques sont assujettis à un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les résultats ou événements qui surviendront pourraient être donc substantiellement différents des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne comportent aucune garantie de rendement futur. Ils sont, par définition, fondés sur de nombreuses hypothèses. Bien que les énoncés prospectifs contenus aux présentes soient fondés sur des hypothèses que Gestion mondiale d’actifs CI et le gestionnaire de portefeuille considèrent comme raisonnables, ni Gestion mondiale d’actifs CI ni le gestionnaire de portefeuille ne peuvent garantir que les résultats obtenus seront conformes à ces déclarations prospectives. Il est recommandé au lecteur de considérer ces énoncés prospectifs ainsi que d’autres facteurs avec précaution et de ne pas leur accorder une confiance excessive. La société ne s’engage aucunement à mettre à jour ou à réviser de tels énoncés prospectifs à la lumière de nouvelles données, d’événements futurs ou de tout autre facteur qui pourrait influer sur ces renseignements et décline toute responsabilité à cet égard, sauf si la loi l’exige.

 

Certains énoncés contenus dans la présente sont fondés entièrement ou en partie sur de l’information fournie par des tiers; Gestion mondiale d’actifs CI a pris des mesures raisonnables afin de s’assurer qu’ils sont exacts. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document.

 

GMA CI | Gestion d’actifs multiples est une filiale de Gestion mondiale d’actifs CI. Gestion mondiale d’actifs CI est le nom d’une entreprise enregistrée de CI Investments Inc.

 

©CI Investments Inc. 2021. Tous droits réservés. 

 

Publié le 15 novembre 2021