Passer au contenu principal

24 décembre 2021

Perspectives multi-actifs 2022

2022 wooden numbers with coins on the table.

 

À l’aube de l’année 2022, nous allons de nouveau suivre la coutume de partager nos perspectives du marché pour l’année à venir. Nos attentes pour 2021, à savoir une solide performance des actions et des défis pour les revenus fixes, se sont concrétisées. Nous croyons que le premier et le second semestre de 2022 seront très différents en ce qui concerne la volatilité, les possibilités et le leadership sectoriel. Alors, sans plus attendre, voyons ce qui nous attend.

 

Perspectives du marché

 

Première moitié de 2022

 

Avec l’épargne élevée des ménages et le ralentissement prévu des cas de COVID-19, nous prévoyons que la croissance économique demeurera solide au cours du premier semestre de l’année. Cela signifie que les sociétés embaucheront et que les salaires augmenteront, ce qui renforcera la confiance des consommateurs et les bénéfices des entreprises. Après deux années consécutives de relance de la masse monétaire et de taux d’intérêt quasi nuls à l’échelle mondiale, les bénéfices se sont rapidement redressés depuis 2020 et ont même dépassé ceux de 2019. Nous prévoyons que les 500 plus grandes sociétés des États-Unis, telles que suivies par l’indice S&P 500, auront un bénéfice moyen par action de 235 $ en 2022. 

 

Source : Bloomberg Finance L.P. au 8 décembre 2021

 

Au sein des actions, les secteurs cycliques sont susceptibles de surperformer. La mauvaise nouvelle est l’inflation, qui atteint actuellement plus de 6 % aux États-Unis et près de 5 % au Canada. Cela signifie que les investisseurs ne seront gagnants que si leur épargne croît au-delà de ces taux. Nous nous attendons à ce que les banques centrales suppriment leurs mesures de relance, mais seulement très progressivement, et à ce que les taux d’intérêt réels demeurent négatifs pendant un certain temps.

 

Deuxième moitié de 2022

 

On s’attend généralement à ce que les taux d’intérêt soient plus élevés d’au moins 50 points de base (pb) d'ici la fin de 2022. Il est important de noter que le fardeau des hausses de taux d’intérêt sera plus important que la normale, car les dettes des gouvernements, des entreprises et des ménages sont nettement plus élevées. Des hausses de 50 pb par an peuvent probablement être tolérées, jusqu’à ce qu’elles dépassent 2 %, auquel cas elles pourraient déclencher un ralentissement ou une récession. Nous prévoyons que ce cycle de hausse sera plus rapide mais plus faible que le dernier, lorsque le Canada a atteint un sommet à 1,75 % et les États-Unis entre 2,50 % et 2,75 %. Avec des taux d’intérêt finaux d’environ 2 %, les rendements des obligations à long terme devraient être plafonnés au même niveau. Cependant, à mesure que les taux d’intérêt augmentent, les marchés peuvent demander plus, ce qui crée de la volatilité et des possibilités. 

 

L’inflation devrait demeurer élevée, mais elle baissera au second semestre de l’année. L’ère de l’inflation faible à 2 % est révolue en raison de changements structurels tels que l’augmentation du coût de la main-d’œuvre au niveau mondial et la hausse des prix des matières premières, les fabricants devant se conformer aux normes environnementales locales et internationales. Une inflation de 3 % est probablement la nouvelle norme pour la prochaine décennie, même si les perturbations de la chaîne d’approvisionnement s’atténuent.

 

En bref, les messages et les actions des banques centrales influenceront les sentiments des investisseurs, ce qui entraînera une plus grande volatilité. 

 

Positionnement

 

À la lumière de ces développements, nous positionnons nos portefeuilles de manière à surpondérer les actions et à sous-pondérer les obligations. Nous sommes encore au début de ce cycle de croissance, car les économies accumulées pendant la pandémie n’ont pas encore été entièrement dépensées et les investisseurs sont impatients de défendre leur pouvoir d’achat. 

 

Les actions demeurent la seule catégorie d’actifs privilégiée, car même les obligations à haut rendement dépassent à peine l’inflation. Avec une inflation de 3 % et des rendements obligataires de 2 %, investir dans des obligations n’a de sens que si l’on veut obtenir des gains en capital en plus des revenus. Il se peut que les investisseurs fassent preuve d’ambition excessive de temps à autre et que les rendements dépassent la normale, mais nous serons patients d’ici là avant d’ajouter des obligations à nos portefeuilles. 

 

Nous vivons dans un monde de changements rapides et les impacts se feront sentir dans l’ensemble des marchés. Pour réduire progressivement la volatilité, nous privilégions les secteurs moins sensibles aux économies, tels que la technologie et les soins de santé. Nous disposons également de devises étrangères, comme le dollar américain et le yen japonais, qui peuvent contribuer à compenser le risque lié aux actions.

 

Risques

 

Nous surveillons certains risques de près. Les banques centrales pourraient devenir bellicistes plus tôt que prévu, les tensions géopolitiques pourraient s’aggraver et les cas de COVID-19 pourraient augmenter en raison de nouveaux variants, obligeant les gouvernements à mettre en place de nouveaux confinements. Nous maintiendrons notre surpondération des actions tant que ces problèmes seront maîtrisés.

 

En résumé, nous prévoyons une certaine volatilité en raison des craintes croissantes d’un ralentissement ou d’une récession. Le risque est encore faible étant donné que les banques centrales pourraient ne pas aller très loin au cours de ce cycle de hausse et que les fondamentaux économiques sont généralement solides.

 

Glossaire

 

Taux d’intérêt réels : taux d’intérêt après prise en compte de l’inflation

 

Taux d’intérêt finaux : taux d’intérêt neutre compatible avec le plein emploi et l’utilisation de capacités et de prix stables.

À propos de l’auteur

Alfred Lam


Alfred Lam, CFA

Vice-président principal et directeur des placements
Gestion d’actifs multiples CI

Alfred Lam, CFA, vice-président principal et directeur des placements, dirige l’équipe de Gestion d’actifs multiples CI. M. Lam possède plus de 18 ans d’expérience en construction de portefeuilles, répartition de l’actif, sélection des gestionnaires et des fonds et en gestion du risque. Au sein de CI, M. Lam a contribué à l’élaboration et à la gestion des solutions de placement CI, grâce à l’apport d’idées uniques et d’approches rigoureuses, comme la stratégie de gestion des positions de change, qui est axée sur la tendance à revenir à la moyenne, l’investissement dans des portefeuilles non indiciels et concentrés, et une approche novatrice de gestion des risques. En plus de la désignation CFA, M. Lam est titulaire d’un MBA de la Schulich Shool of Business de l’Université York et membre du CFA Institute et du Toronto CFA Society..

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ IMPORTANTS

 

Ce document est fourni à titre de source générale d’information et ne doit pas être considéré comme un conseil personnel, juridique, comptable, fiscal ou d’investissement, ni être interprété comme une approbation ou recommandation d’une entité ou d’une valeur mobilière discutée. Tous les efforts ont été déployés pour s’assurer que l’information contenue dans ce document était exacte au moment de sa publication. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document. Nous recommandons aux particuliers de demander l’avis de professionnels, le cas échéant, au sujet d’un investissement précis. Les investisseurs devraient consulter leur conseiller professionnel avant d’apporter tout changement à leurs stratégies d’investissement. 

 

Les opinions formulées dans ce document sont exclusivement celles des auteurs et ne doivent pas être utilisées ni interprétées comme un conseil en investissement, une incitation ou une recommandation concernant toute entité ou tout titre commenté.

 

Certains énoncés contenus dans le présent document constituent des énoncés prospectifs. Est considéré comme un énoncé prospectif tout énoncé correspondant à des prévisions ou dépendant de conditions ou d’événements futurs ou s’y rapportant, ainsi que tout énoncé incluant des verbes comme « s’attendre », « prévoir », « anticiper », « viser », « entendre », « croire », « estimer », « évaluer », « être possible » ou « être d’avis » ou tout autre mot ou expression similaire. . 

 

Les énoncés prospectifs qui ne constituent pas des faits historiques sont assujettis à un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les résultats ou événements qui surviendront pourraient être donc substantiellement différents des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne comportent aucune garantie de rendement futur. Ils sont, par définition, fondés sur de nombreuses hypothèses. Bien que les énoncés prospectifs contenus aux présentes soient fondés sur des hypothèses que Gestion mondiale d’actifs CI et le gestionnaire de portefeuille considèrent comme raisonnables, ni Gestion mondiale d’actifs CI ni le gestionnaire de portefeuille ne peuvent garantir que les résultats obtenus seront conformes à ces déclarations prospectives. Il est recommandé au lecteur de considérer ces énoncés prospectifs ainsi que d’autres facteurs avec précaution et de ne pas leur accorder une confiance excessive. La société ne s’engage aucunement à mettre à jour ou à réviser de tels énoncés prospectifs à la lumière de nouvelles données, d’événements futurs ou de tout autre facteur qui pourrait influer sur ces renseignements et décline toute responsabilité à cet égard, sauf si la loi l’exige.

 

Certains énoncés contenus dans la présente sont fondés entièrement ou en partie sur de l’information fournie par des tiers; Gestion mondiale d’actifs CI a pris des mesures raisonnables afin de s’assurer qu’ils sont exacts. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document.

 

GMA CI | Gestion d’actifs multiples est une filiale de Gestion mondiale d’actifs CI. Gestion mondiale d’actifs CI est le nom d’une entreprise enregistrée de CI Investments Inc.

 

© CI Investments Inc. 2021. Tous droits réservés.

 

Publié le 24 décembre 2021.