Passer au contenu principal

31 mars 2021

Parlons FNB | Gestion mondiale d’actifs CI

Démystifier les mythes associés aux fonds négociés en bourse

 

De nombreux investisseurs potentiels sont tout aussi mal informés qu'ils sont informés sur les FNB. Ce qui suit aide à dissiper certaines des idées fausses les plus courantes sur les FNB.

 

Premier mythe : Le volume des opérations dicte la liquidité d’un FNB

 

Faux: La liquidité des FNB ne dépend pas du volume des opérations, mais des placements sous-jacents. Au minimum, un FNB ou un fonds commun de placement sera aussi liquide que ses placements sous-jacents. 

 

Les FNB sont des véhicules de placement à capital variable (comparables aux fonds communs de placement à capital variable). Ils peuvent émettre des parts ou retirer des parts en circulation afin de mettre en adéquation l’offre et la demande. C’est ce qui explique pourquoi des données telles que les actifs sous gestion (ASG) ou le volume des opérations ne sont pas fiables lorsque l’on veut évaluer la liquidité d’un FNB.  

 

Un FNB qui investit dans de grandes sociétés sera relativement plus liquide, car des millions d’actions de ces dernières sont échangées sur une base journalière. En revanche, un FNB qui investit dans des sociétés dont les actions sont moins liquides peut être aussi relativement moins liquide, ce qui peut se traduire par une fluctuation accrue des prix, semblable à une structure de fonds communs de placement 

 

Les investisseurs et les conseillers devraient évaluer les placements sous-jacents, et non le volume des opérations ou les actifs sous gestion, aux fins d’évaluation de la liquidité du FNB. Si un fonds commun de placement, qui investit dans des actions comparables à celles dans lesquelles un FNB investit, ne présente pas de problème de liquidité, le FNB ne devrait donc pas avoir de problème de liquidité.

 

Deuxième mythe : Les FNB avec un volume de transaction plus élevé sont de meilleures options d’investissement que les FNB avec un volume de transaction moins élevé 

 

Faux: Un investisseur ou un conseiller doit évaluer le mérite d’un fonds sur la base de ses avoirs sous-jacents et de son objectif d’investissement plutôt que sur le volume des transactions. La popularité des FNB au Canada a entraîné une prolifération de nouvelles options dans le secteur. Par conséquent, de nombreux FNB ont en fait un faible volume moyen de transactions quotidiennes. Toutefois, comme indiqué précédemment, le volume des transactions n’est pas une indication de la liquidité ou de la viabilité d’un FNB, et nombre de ces titres peuvent constituer d’excellentes solutions de base diversifiées dans le portefeuille d’un investisseur. 

 

Avant de choisir un titre quelconque, y compris les FNB, il est important de comprendre le rôle qu’il jouera dans votre stratégie d’investissement globale.

 

Troisième mythe : Les FNB sont plus risqués que les fonds communs de placement

 

Faux: Les caractéristiques des FNB sont comparables à celles des fonds communs de placement, mais les FNB se négocient dans une bourse. Le niveau de risque auquel s’exposent les investisseurs lorsqu’ils investissent dans un FNB est relativement le même que lorsqu’ils investissent dans un fonds commun de placement. Les facteurs qui ont la plus forte incidence sur le profil de risque de tout FNB ou fonds commun de placement sont les risques liés à l’investissement sur les marchés financiers, le type de chaque action dans laquelle le fonds investit, le style d’investissement et la stratégie du fonds.

 

Quatrième mythe : Les FNB ne sont pas appropriés aux investisseurs à long terms

 

Faux: Comme les fonds communs de placement, les fonds négociés en bourse sont des outils efficaces de construction de portefeuille. Bien que les FNB puissent être utilisés comme instruments de négociation par les investisseurs qui font appel à la gestion active à court terme, ils peuvent aussi être utilisés efficacement dans le cadre de stratégies d’investissement à long terme. Alors qu’un investisseur peut acheter un FNB particulier pour se couvrir, un autre peut acheter le même FNB pour une stratégie complètement différente, telle que la croissance du capital.

 

Le concept et la polyvalence des FNB permettent aux investisseurs ayant des objectifs semblables ou différents d’investir dans un même FNB, tout en atteignant leurs buts respectifs.

 

Cinquième mythe : Les FNB sont si simples que vous n’avez pas besoin de conseils professionels pour y investir 

 

Faux: Le marché des FNB connaît une telle croissance qu’il offre aujourd’hui un plus grand choix de produits aux investisseurs. Mais avec plus de 1 000 FNB maintenant disponibles au Canada, il est devenu encore plus difficile de choisir la solution qui vous convient. Les investisseurs doivent effectuer les vérifications nécessaires et travailler avec un conseiller, dans la mesure du possible, afin d’établir une stratégie de répartition de l’actif adéquate, et de choisir ensuite les placements individuels qui lui permettront d’atteindre ces objectifs, qu’il s’agisse de fonds communs de placement ou de FNB.

 

Les besoins des investisseurs devenant de plus en plus complexes, une formation visant à simplifier les produits offerts et à améliorer la compréhension des investisseurs canadiens au sujet des FNB est essentielle. Consultez www.firstasset.com ou discutez avec votre conseiller financier de la façon dont les FNB peuvent ajouter de la valeur à votre portefeuille et vous aider à atteindre vos objectifs financiers.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ IMPORTANTS

 

L’investissement dans les fonds négociés en bourse (FNB) peut être assorti de commissions, de commissions de suivi, de frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus d’émission avant d’investir. Des renseignements importants sur les fonds négociés en bourse (FNB) figurent dans leurs prospectus respectifs. Les FNB ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et les rendements passés pourraient ne pas se répéter. Habituellement, vous payez des frais de courtage à votre courtier si vous achetez ou vendez des parts d’un FNB sur une bourse canadienne reconnue. Si les parts sont achetées ou vendues sur ces bourses canadiennes, les investisseurs pourraient payer plus que la valeur liquidative courante lorsqu’ils achètent les parts du FNB et recevoir moins que la valeur liquidative courante lorsqu’ils les vendent.

 

Ce document est fourni à titre de source générale d’information et ne doit pas être considéré comme un conseil personnel, juridique, comptable, fiscal ou d’investissement, ni être interprété comme une approbation ou recommandation d’une entité ou d’une valeur mobilière discutée. Tous les efforts ont été déployés pour s’assurer que l’information contenue dans ce document était exacte au moment de sa publication. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document. Tous les graphiques et illustrations figurant dans le présent document sont fournis à titre indicatif seulement. Ils ne visent en aucun cas à prévoir ou extrapoler des résultats d’investissement. Nous recommandons aux particuliers de demander l’avis de professionnels, le cas échéant, au sujet d’un investissement précis. Les investisseurs devraient consulter leur conseiller professionnel avant d’apporter tout changement à leurs stratégies d’investissement.

 

Certains énoncés contenus dans la présente sont fondés entièrement ou en partie sur de l’information fournie par des tiers; Gestion mondiale d’actifs CI a pris des mesures raisonnables afin de s’assurer qu’ils sont exacts. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document.

 

Les fonds négociés en bourse (FNB) CI sont gérés par Gestion mondiale d’actifs CI, filiale de Financière CI Corp. (TSX : CIX, NYSE: CIXX).

 

Gestion mondiale d’actifs CI est le nom d'une entreprise enregistrée de CI Investments Inc.

 

© CI Investments Inc. 2021. Tous droits réservés.

 

Publié le 22 mars 2021.

 

Source : Gestion mondiale d’actifs CI au 30 novembre 2020.